• gregpro12

Le potentiel e-commerce des eWallets

Updated: Nov 13

Avec 69% de paniers abandonnés en moyenne, une grande partie du travail des e-commerçants consiste à améliorer l’expérience d’achat en ligne et réduire ce taux d’abandon.


Les e-commerçants ont à leur disposition de nombreux leviers pour réduire la friction lors des achats de leurs clients : proposer un “achat en mode invité”, réduire le nombre d’étapes, optimiser leur page de paiement, introduire de nouveaux moyens de paiement…


Les eWallets font partie des optimisations permettant de réduire le taux d’abandon de paniers et d’augmenter les ventes ecommerce, en particulier sur mobile.


Qu’est-ce qu’un “eWallet” ?


Un eWallet, ou portefeuille électronique, est un service de paiement qui permet à l’utilisateur final de payer plus simplement et plus rapidement en stockant des informations en ligne.


De nombreux eWallets sont aujourd’hui utilisés à travers le monde, et vous connaissez certainement les plus connus : Apple Pay, Google Pay, Samsung Pay, PayPal, Amazon Pay


Les eWallets (ici Apple Pay) peuvent storer multiples cartes bancaires

Au delà des différences de couverture géographique, les eWallets se distinguent selon deux critères principaux :

  • Mise à disposition ou non de données utilisateurs : par exemple, Paylib et Lydia sont des eWallets permettant un paiement facile mais ne fournissant pas à date de données utilisateur tels que les nom, prénom, et adresse

  • Possibilité d’utilisation sur terminaux en magasins et/ou en ligne

Les eWallets sont de plus en plus populaires avec chaque année 140 millions de nouvelles personnes qui les adoptent; et les français s’en servent de plus en plus également. Une récente étude Statista a listé le top 6 des eWallets utilisés pour le paiement mobile par eWallet en magasin :



Apple Pay et Google Pay sont populaires en France

Avec l’eWallet, l’achat en 1 clic “à la Amazon” est possible dès la première visite

La simplicité d’achat a contribué au succès d’Amazon. Leur innovation permanente, notamment dans le “paiement en 1 clic”, a même fait l’objet de dépôt d’un brevet expiré depuis septembre 2017.


Le fameux 1-Click Checkout de Amazon

Grâce aux informations exhaustives contenues dans les eWallets, tout site ecommerce a la possibilité de proposer à tous ses clients, nouveaux comme existants, un paiement en un clic dès la page panier ou la page produit.


Cela donne quoi concrètement ? Ci-dessous un exemple d’expérience d’achat en 1 clic pour un nouveau client web avec Google Pay :



Rapide ! Lorsque l’utilisateur clique sur “Payer” avec son eWallet :

  • Le paiement est processé par le prestataire de paiement du site ecommerce

  • L’ensemble des informations utilisateur sont partagées avec le marchand pour finaliser la commande. Elles peuvent d’ailleurs être ajoutées au compte client en respectant certaines règles d’utilisation imposées par les eWallets et les réglementations de type GDPR.

Cette expérience d’achat en ligne ultra rapide est personnalisable avec :

  • La position des boutons eWallet sur le site : page produit, panier…

  • La sélection (ou non) d’une option de livraison avec adresse de livraison

  • La demande (ou non) du numéro de téléphone


Un fort potentiel à condition d’avoir de multiples eWallets et le savoir-faire technique

La simplicité déconcertante de finalisation d’un achat avec un eWallet pourrait faire penser que ces solutions fassent partie des “basiques” à déployer par tout e-commerçant.


Leur impact est d’autant plus important sur mobile que les utilisateurs sont peu enclins à rentrer manuellement de nombreuses informations. Apple a ainsi reporté avec plusieurs marchands un impact sur les ventes mobile de +20% lorsqu’Apple Pay était offert.


Malgré ce potentiel, les marchands sont toujours relativement peu nombreux à proposer les eWallets sur leurs sites. Selon Stripe, seul 12% des formulaires de paiement en Europe prennent par exemple en charge les wallets Apple Pay et Google Pay.


Plusieurs facteurs expliquent ce retard d’adoption.


Tout d’abord, si les eWallets sont généralement simples à activer sur les pages de paiement, leur intégration technique est plus complexe pour gérer une commande dans son intégralité. Leur activation nécessite notamment dans ce cas de :

  • Gérer la création d’un compte client ou l’ajout de la commande à un compte existant

  • Connecter en temps réel les flux d’informations sur les options de livraison (caractéristiques, prix) avec les eWallets

  • Connecter les eWallets avec le prestataire du paiement du marchand

  • Gérer le processus d’activation et de validation des eWallets, ainsi que leur conformité permanente avec leurs règles d’utilisation

Ensuite, les API des eWallets font l’objet d’évolutions régulières qui nécessitent un monitoring permanent et des mises à jour techniques régulières.

  • A titre d’exemple, nous pouvons citer les changements importants et quasi hebdomadaires de l’API PayPal Checkout au cours de l’année 2020 suite à leur replatforming

Enfin, un e-commerçant devra activer plusieurs eWallets pour assurer une couverture suffisante de ses clients. L’usage des eWallets est effectivement fragmenté avec :

  • Apple Pay qui couvre les utilisateurs Safari mais qui ne représentent généralement que 20% des sessions environ

  • Google Pay qui couvre les utilisateurs Chrome avec cependant des taux d’engagement variables en fonction des types d’utilisateurs

  • PayPal et Amazon Pay qui couvrent en France chacun environ 50% des internautes, mais dont les coûts significatifs d’utilisation amènent généralement l’e-commerçant à déployer une ou plusieurs alternatives en même temps pour équilibrer les coûts

Ainsi, la complexité relative d’intégration des eWallets multipliée par le nombre de eWallets nécessaires (généralement 3 au minimum) pousse de nombreux e-commerçants à retarder l’activation de l’opportunité eWallet.


Une chose est sûre pour les e-commerçants : mieux vaut être bien accompagné techniquement dans le déploiement et la maintenance des eWallets.


Mais malgré ces quelques challenges techniques, la croissance continue du mobile et l’exigence toujours plus grande des clients ecommerce quant à la fluidité de leurs achats contribueront certainement à la croissance de l’adoption des eWallets.